Historique


L’équipe d’accueil « Bioingénierie, Tissus et Neuroplasticité » (BIOTN-EA7377) a été créée en 2015 au sein de l’Université Paris – Est Créteil (UPEC). Cette création s’inscrit dans l’action prioritaire de structuration du pôle Santé et Société sur le territoire de l’Est parisien. Tout d’abord installée dans les locaux du CRC (Centre de Recherche Chirurgicale) de l’hôpital Henri-Mondor, l’équipe BIOTN est immergée, depuis 2017, au sein de l’environnement scientifique de l’IMRB dans les locaux de l’UFR de Médecine.


Des enseignants-chercheurs et ingénieur, venant de différents domaines (« Sciences pour l’Ingénieur », « Sciences du Vivant » et « Médecine ») se sont regroupés pour créer l’équipe BIOTN. Des Praticiens Hospitaliers des hôpitaux Mondor et Rothschild apportent également leur concours aux recherches cliniques développées par BIOTN. L’équipe de recherche BIOTN est donc interdisciplinaire au sens des champs scientifiques associés : « Sciences pour l’Ingénieur », « Sciences du Vivant » et « Médecine », et interdisciplinaire au sein de chacun des champs scientifiques. Les membres de BIOTN mènent des recherches sur les thèmes de la biomécanique des tissus biologiques et de la neuroplasticité.


L’objectif de BIOTN est de contribuer à maîtriser des paramètres biomécaniques du vivant depuis l’échelle tissulaire jusqu’à la fonction posturale et locomotrice. Pour atteindre cet objectif, le regroupement d’expertises issues à la fois de la biologie et de l’analyse du mouvement et de ses pathologies a été mis en place. L’objectif premier de la jeune équipe est de développer de nouveaux outils et méthodes pouvant répondre à des problèmes complexes tels que :

  • interactions entre les composants tissulaires d’organes (sains, pathologiques ou réparés),

  • interactions entre modifications tissulaires d’organes et commande cérébrale,

  • interactions entre posture et mouvement,

  • fonctionnement neuromécanique de systèmes polyarticulés.


Les travaux de recherche prévus se situent dans des contextes liés aux adaptations induites par la variation de la demande fonctionnelle (pathologies neurologiques, vieillissement, handicap, activités physiques et sportives). Ainsi, BIOTN est une équipe qui permet de contribuer aux recherches tant fondamentales que finalisées pour répondre aux enjeux sociétaux de santé publique en relation avec les situations de handicap liées aux affections neurologiques les plus fréquentes, au vieillissement, aux maladies en relation avec la sédentarité ou d’une manière plus large aux maladies de l’appareil locomoteur.